L’isolation de la maison : les différentes solutions possibles

De nos jours, ne pas avoir d’isolants n’est plus du tout envisageable. En effet, l’isolation de certaines parties de la maison permet d’optimiser le confort intérieur. La performance de l’isolation du bâti dépend en grande partie de la qualité du type d’isolation choisi. 

L’isolation de la toiture 

La vapeur remonte en hauteur, aussi on constate qu’il y a une forte déperdition énergétique au niveau de la toiture et des combes. En effet, la déperdition se fait à 30 % par le haut de la maison. Pour ce qui est du type d’isolant à choisir, la laine de verre reste la plus utilisée. Quoi qu’il en soit, d’autres isolants connaissent aussi une utilisation considérable.

L’isolation des murs 

16 à 20 % de l’énergie sort par les murs de la structure. Un mur mal isolé favorise donc l’apparition de condensation et le développement des moisissures. Côté isolant, il n’y a pas d’isolant propre au mur, mais pour faciliter leur installation et pour garantir une performance incontestable, il est conseillé d’opter pour les isolants à tenue mécanique. Cela permet d’éviter le tassement de l’isolation dans le temps.

L’isolation des ouvertures

15 % des déperditions de la chaleur intérieure sont constatés au niveau des portes et fenêtres. Afin d’assurer une bonne isolation de la maison, il faut respecter le modèle certifié NF. Sinon, on peut adopter un double vitrage, la conservation des dormants en PVC ou en alu pour les fenêtres.

L’isolation du sol et du plancher

Lorsque le sol et le plancher sont mal isolés, cela crée une sensation de froid à l’intérieur de la maison. Cela est d’autant plus accentué lorsque le sol chapeaute un espace non chauffé notamment comme c’est le cas d’un vide sanitaire. D’une manière générale, 7 % des pertes thermiques sont observés au niveau du sol. Pour optimiser l’isolation du sol, l’aménagement d’un plancher chauffant ou d’une dalle flottante est une solution pratique.

Les ponts thermiques

La présence de ponts thermiques est constituée dès qu’il y a une discontinuité entre les matériaux et les parois de la structure. C’est au niveau de ces ponts thermiques que 5 % des déperditions de chaleur se passent. De plus, ils sont responsables de la condensation dans une maison. À proprement parlé, il n’y a pas d’isolation propre aux ponts thermiques, mais il faut que les isolants des murs touchent celui de la toiture et de celui du plancher bas. 

Partager:

Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on pinterest
Pinterest
Share on linkedin
LinkedIn
Nos autres articles